GROUPE DE PAROLE ADOLESCENTS – CHARTE

Les adolescents s’organisent en groupes pour vivre une identité commune, à travers les vêtements ou le langage. Cette capacité à être si facilement semblables, les adolescents la rencontrent au moment où, justement, la question de la différence des sexes et des générations se trouve brutalement réactualisée par la crise pubertaire ; lorsque cette étape s’accompagne et est dominée par un conflit familial ou par l’exercice de violences à l’encontre d’un des parents, ou de l’ado lui-même, il est d’autant plus nécessaire et urgent de lui donner ou lui redonner la parole.

Dorénavant, pour témoigner de lui-même, l’adolescent ne peut plus se contenter de la relation ludique et dire n’importe quoi, « pour rire ». Sa parole l’engage, le contraignant à découvrir ses propres choix, sans pouvoir en tirer une véritable autorité, d’où certaines inhibitions à parler et des comportements de retrait.

Moment de verbalisation, d’écoute et de partage

Les groupes de paroles, animés par des professionnels de la relation d’aide ou/et des professionnels du droit, permettent aux victimes de violences psychologiques, de harcèlement moral dans la vie privée et dans la vie professionnelle :

  • D’exprimer et de partager leur souffrance
  • D’avoir des éclairages psychologiques et juridiques
  • De s’informer sur les différentes solutions afin de se reconstruire
  • D’être orientées individuellement en fonction de leurs besoins vers des personnes

La discussion est libre et s’engage à l’initiative des adolescents.

Seul le langage est utilisé.

Les groupes sont mixtes et composés de 8 à 10 ados maximum.

Chaque groupe de parole est accompagné d’un ou plusieurs professionnels référents présents selon leurs disponibilités, capables de répondre aux questions et animer les séances.

Le groupe de parole n’est pas une thérapie, il n’y a pas de prise  en charge individuelle mais les animateurs donnent des pistes et des orientations pour permettre à chaque victime de réinvestir son histoire pour avancer.

Confidentialité :

Pour un ado, participer à un groupe de parole n’est pas une démarche naturelle. Il s’expose, se distingue, a le sentiment de se mettre en avant, ou la peur d’être incompris / moqué.
Dans des situations de conflits, il peut être non pas invité mais contraint par un des parents à s’exprimer.

Aussi, nous demandons au(x) parent(s) qui souhaitent que leur(s) ado(s) participent à un groupe de parole de nous adresser un mail, afin de nous préciser cette demande. Il est également demandé à l’ado lui-même de nous écrire un mail, même bref, afin que cette démarche soit active. Le groupe lui appartenant, il fait ainsi un premier pas pour s’y intégrer.

Enfin, il ne sera fait aucun retour à l’un ou l’autre des parents. La parole prononcée est respectée dans la plus parfaite confidentialité. Ce qui est dit pendant le groupe appartient au groupe, à l’ado lui-même, et à personne d’autre.

NB : Seul un cas de force majeure (prise de conscience de violences particulièrement traumatisantes nécessitant une prise en charge individuelle) nous inciterait à informer les 2 parents de la situation.

La participation aux groupes de parole est gratuite.

POUR TOUTE INFORMATION CONCERNANT L’ACTUALITÉ DES GROUPES DE PAROLE DE CVP – CONTRE LA VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE, MERCI DE NOUS CONTACTER À : 

associationcvp@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s