MESURE À QUAREGNON – BELGIQUE – CONTRE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE

Quaregnon: l’école punira les dérapages sur Facebook

C.T.

Les élèves des écoles communales de Quaregnon et leurs parents sont avertis : à l’avenir, ceux qui feront mauvais usage de Facebook seront punis. Cette nouvelle disposition figurera dans le règlement d’ordre intérieur des écoles à la rentrée. C’est que les dérapages des gamins sur les réseaux sociaux donnent de plus en plus de fil à retordre, explique Sabine Delvallée, directrice de l’ICES.

Photonews

Réunis pour la dernière fois avant les grandes vacances, les conseillers communaux quaregnonnais ont déjà évoqué la rentrée scolaire… Le conseil a adopté quelques modifications au règlement d’ordre intérieur, qui s’appliqueront tant dans les écoles primaires de la commune que dans son institut communal d’enseignement secondaire (ICES), le lycée Jeanne Dufrasne. Dont cette disposition : «  le harcèlement, les propos injurieux, xénophobes, calomnieux, vis-à-vis d’un élève ou de l’équipe pédagogique, la diffusion de photos sans l’accord de la personne via les réseaux sociaux, seront passibles de sanctions scolaires.  »

Sabine Delvallée, la directrice du lycée Jeanne Dufrasne, constate qu’il est devenu indispensable de faire prendre conscience aux enfants qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi sur le net. Aux enfants, et tout autant -si pas plus- à leurs parents ! «  Je crois que l’abus des réseaux sociaux est devenu une plaie pour toutes les écoles. Elèves qui se disputent, harcèlement, photo en sous-vêtements volée dans les vestiaires…  » La directrice estime à une dizaine par an le nombre de problèmes «  un peu sérieux  » sur Facebook ou d’autres réseaux sociaux qu’elle est amenée à régler. Un exemple ?

«  Le plus fréquent, ce sont les problèmes entre élèves. Cela démarre généralement sur des motifs futiles, du genre : « t’as regardé ma copine», etc. Ainsi, j’ai eu deux garçons, scolarisés sur deux implantations différentes, qui ont commencé à se disputer via internet. Un message en a entraîné un autre, tous les « amis » s’en sont mêlés. Et les parents aussi ! Cela a débouché sur une véritable bagarre. La manière de régler ça a été de faire se rencontrer les deux jeunes. Quand les gens ne sont pas face à face, qu’ils sont dans le virtuel, les choses s’enveniment à un point incroyable. »

Sabine Delvallée mise sur l’effet préventif du règlement. «  Enfants et parents reçoivent le règlement lors de l’inscription. Je ne suis pas naïve : je sais bien que beaucoup ne le lisent pas ! Mais nos nouvelles mesures figurent sur un feuillet à part que nous demandons de signer à l’inscription. Par ailleurs, nous prévoyons tout un accompagnement. Une information sur les dangers d’internet est dispensée aux élèves via les cours philosophiques et à partir de l’année prochaine, les élèves recevront aussi une information sur le harcèlement, par le PMS. Nous avons mis ces actions en place après discussion avec la police boraine  ».

(Article sudinfo.be)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s