UNE SOIRÉE EXCEPTIONNELLE SUR LA CONDITION DE LA FEMME – JEUDI 27 OCTOBRE

CVP et Anne-Laure Buffet vous propose d’assister à une soirée exceptionnelle le jeudi 27 octobre, pour une soirée autour de la condition de la femme, du féminisme, de la place de la femme aujourd’hui, du regard qu’on porte sur elle, de la nudité, et de la sexualité.

Nous recevrons Eli Flory, écrivain, pour la sortie de son dernier livre : Une poupée au pays de Daesh (Alma éditeur). 
Eli Flory vient nous présenter son livre et ses constats : les femmes qui sont parvenues à se déconditionner, à s’émanciper, à se réaliser, sont avant tout des activistes du moi. Elles ont suivi leur voix intérieure plutôt que de se laisser dicter leurs conduites, leurs mots, leur sexualité par autrui et par la doxa d’une époque.

Dans ce roman (Une poupée au pays de Daesh) qui retrace son voyage initiatique, Barbie va prendre conscience, à travers l’enfermement des poupées captives de Daech, de sa propre aliénation.
La condition des femmes est un sujet-frontière qui crée, souvent, une ligne de démarcation un peu factice entre un Occident idéalisé et un Orient diabolisé. Une poupée chez Daech est une fable de notre temps, un roman trash et intelligent qui met en scène le corps des femmes, nu ou voilé, leur place dans la société, le rôle qu’elles jouent et qu’on leur fait jouer.

Une poupée au pays de Daesh est la mise en parallèle de la femme soumise dans l’idéologie islamiste et d’une poupée.
Et se rappeler qu’à chaque fois qu’une société s’éloigne un tantinet de ces principes d’égalité, la première communauté à souffrir, c’est celle des femmes. Regardez comment vos femmes sont traitées et vous connaîtrez la santé de votre société.

La plus belle poupée du monde sait se maquiller mais elle n’a pas encore ouvert les yeux. Elle sait obéir mais pas encore réfléchir. Il faut la sauver, elle, et toutes ses semblables. Intrépide, Eli Flory décide de la coacher. Pour réveiller la poupée, l’éduquer, elle la transborde à Rakka. « le regard candide de Barbie permet à Eli Flory de se livrer à une fine réflexion  – sans manichéisme – autour de ce que subit le corps des femmes, quels que soient les dieux en vigueur » (I. Motrot, Causette)

Eli Flory a déjà écrit, entre autres : La barbe d’Olympe de Gouges et autres objets de scandale.  La vraie scandaleuse, selon Eli Flory, n’est ni une militante, ni une provocatrice, ni une manipulatrice. Le scandale lui tombe dessus parce qu’elle est simplement elle-même.

Fascinant et rigoureusement documenté, mêlant la petite histoire à la grande, le livre d’Eli Flory est une véritable mine d’or. Un livre revigorant qui tombe à pic dans le contexte si sombre de recul terrifiant du droit des femmes que l’Europe connait aujourd’hui. Un beau cadeau à offrir pour faire un joyeux pied de nez à la fameuse « Journée de la femme »…

INFORMATIONS ET INSCRIPTION (nécessaire) POUR CETTE SOIRÉE : ASSOCIATIONCVP@GMAIL.COM

image-362x500

INTERVENTIONS DU 26 AU 30 SEPTEMBRE – LA REUNION

Je serai du 26 septembre au 30 septembre à la Réunion, pour diverses interventions :

Lundi 26 septembre :
10h30 : conférence de presse

Mardi 27 septembre : EMAP et SAINT PIERRE
9h /12h : entretien avec les intervenants sociaux en formation à l’EMAP
18h15 conférence à l’amphi Olympe de Gouges campus sud Le Tampon : La violence psychologique : un processus de destruction intime et indicible

Mercredi 28 septembre :
18h15 conférence au village Corail Ermitage Saint-Gilles : Les enfants victimes de violence psychologique : quelle prévention, quel avenir ?

Jeudi 29 septembre :
18h15 conférence à l’amphi Cadet campus du Moufia Saint-Denis et repas sur place : Victimes de violence psychologique : rompre le lien et se reconstruire

Vendredi 30 septembre : SAINT-PAUL ET UFR (Le PORT)
13h / 15h : entretien avec les représentantes des associations qui militent dans le domaine social, avec Huguette BELLO, députée et présidente de l’UFR

Anne-Laure Buffet
annelaurebuffet@gmail.com

Je t’appelais “Maman chérie” – Fiction –

Je t’appelais “Maman chérie” est une fiction, illustration d’enjeux et de conséquences psychologiques au sein de relations toxiques, entre une mère et sa fille.

capture-decran-2016-09-14-a-17-44-44

RÉSUMÉ :
Emma passe tous ses étés chez ses grands-parents. Chaque année, elle écrit à sa maman. Dans cette correspondance d’enfant qui va durer plus de douze ans, Emma manifeste son amour, son admiration, sa confiance, son envie d’être. Elle découvre l’incompréhension, le doute, la critique, l’autorité incontournable, le rejet.

Entre amour et emprise, manipulation et culpabilité, Emma essaie de grandir malgré la réalité.

 

Je disais “certains ne comprendront pas, et tant mieux pour eux”. D’autres n’ont peut-être pas encore parcouru le chemin nécessaire qui leur permettra de mettre un nom sur cette souffrance indicible, permanente, ce mal-être, cette noyade solitaire sous l’oeil scalpel du bourreau. L’oxygène ne revient que lorsque le mal a été identifié, lorsqu’on a osé associer une pathologie au “criminel” (je pèse mes mots) qui cisèle (ou cisaille) avec autant de doigté votre vie. Lorsque cette personne est une pièce “rapportée” dans votre vie, patron, conjoint ,collègue, associé, frère, soeur, c’est déjà tellement difficile de l’identifier puis de l’évacuer….. Imaginez qu’il s’agisse de la personne qui vous a offert cette vie… Que depuis votre naissance vous ne connaissez aucun autre mode relationnel, puisque tous les autres ont été soigneusement éliminés.
Merci à l’auteur, et merci pour ceux et celles qui se questionneront ….
Une lectrice

J’ai lu d’une traite ce livre magnifique qui décrit si bien les personnalités toxiques vues par l’enfant qui les aime malgré tout, puis qui découvre que l’amour maternel c’est autre chose… Autre chose que vouloir s’attribuer la réussite de son enfant, autre chose que de s’en débarrasser sous de faux prétextes, autre chose que de critiquer, rabaisser, juger…
Un lecteur

 

COMMANDER JE T’APPELAIS “MAMAN CHÉRIE”   :

Pour recevoir un exemplaire en version PDF de “Je t’appelais Maman chérie”,
au prix de 4,00€ :

 MERCI DE NOUS ADRESSER UN MAIL À : annelaurebuffet@gmail.com
Une facture vous sera adressée par retour de mail 

L’exemplaire vous sera adressé après règlement de la facture. 

 

 

 

 

 

 

MÈRES TOXIQUES – UN DÉNI SOCIAL

Hier le groupe de discussion sur le sujet des mères toxiques s’est réuni à Boulogne.
Une rencontre entre adultes, tous victimes d’une mère toxique. Une rencontre pendant laquelle les adultes parlent de leur fragilité et souffrances d’enfant, ce qui a été interdit, ce qui a été obligé, et comment ils ont pu, ou essayé, de ce construire face au manque d’amour, de reconnaissance, de respect.
Ce groupe était filmé ; et pour les nécessités du tournage, nous sommes restés réunis sur ce sujet pendant presque 5 heures. 5 heures riches en émotions, en sentiments, en partages et en confidences. En compréhensions, également. 

Le reportage sera diffusé pendant le 1er trimestre sur France 5.
Tous les participants, hier, qui ont choisi d’être filmé ou non, sont libres de ce choix, et libres de ce qu’ils ont choisi de dire, face à la caméra, ou en privé.
D’ici la diffusion du reportage sur France 5, il ne sera pas communiqué d’information sur ces témoignages, sur ce qui a été échangé, sur ce qui a pu être dit pendant ce groupe.

Ce qui ressort cependant de tous ces témoignages, c’est la nécessité de ne rien dire pour ne pas choquer. Aux yeux de notre société bien formatée, et trop silencieuse, trop dans le déni, une mère ne peut pas être toxique. Une mère ne peut pas faire de mal à ses enfants. Une mère est forcément bonne. Forcément.
C’est à ce refus d’entendre que se confrontent aujourd’hui Nadia Jandeau, qui était présente hier, et Katia Scarton-kim, co-réalisatrices du film Sous la peau (dont un extrait a été diffusé hier pendant le groupe), et qui se voient refuser la projection de leur film car … la maltraitance maternelle n’existe pas.

LA JUSTICE – RENCONTRE ET DÉBAT – 2 NOVEMBRE 2016

Cette année l’association CVP propose, en plus des groupes de discussion du samedi, des petits déjeuners – matinées, le mercredi, de 9h à 12h, sur des thèmes qui n’ont pas encore été abordés et qui sont liés directement à la violence psychologique et ses conséquences pour les victimes.
Ces petits déjeuners seront l’occasion d’une rencontre avec un professionnel, d’un échange sur le thème proposé, et d’un débat entre les participants.

LE MERCREDI 2 NOVEMBRE LE THÈME PROPOSÉ EST : LA JUSTICE 
La violence psychologique peut-elle être démontrée en justice ? 
Quand s’adresser à elle ? Comment se déroule une procédure ? Que peut-on demander ? Quelles sont les principales juridictions ? Quelles sont les responsabilités d’un avocat, d’un magistrat, d’un procureur ? Comment faire appel ?
La violence psychologique peut-elle être démontrée en justice ?
Ce petit déjeuner se fera en présence d’un avocat fin de répondre aux diverses questions.


Informations et inscription : associationcvp@gmail.com ou annelaurebuffet@gmail.com


Anne-Laure Buffet – Présidente de l’association CVP – Contre la Violence Psychologique

SE FORMER À L’ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES INTRA FAMILIALES

FORMATION : ACCOMPAGNER UNE VICTIME DE VIOLENCE INTRA-FAMILIALE

Une victime de violence intra-familiale se présente devant le thérapeute avec un certain nombre de traumatismes et de difficultés liées à son passé et à la violence vécue.
Qu’elle soit mutique ou expressive, c’est au thérapeute d’aller à sa rencontre, son écoute, et d’adopter la posture adéquate afin de permettre à cette victime de se libérer et de travailler sur elle, dans l’objectif de construire un présent et un futur fonctionnants, sereins et équilibrés.

La formation se divise en 4 modules et s’organise sur deux journées pleines.

Matinée : 9h – 12h
Après-midi : 14h – 18h

Elle est proposée à tout intervenant auprès de victimes de violence intra-familiale (personnel soignant, professionnel de la santé, professions juridiques et judiciaires, enseignant, personnel d’encadrement…, professionnels en formation), ainsi qu’à toute personne personnellement intéressée à ce sujet.

 Module 1/ Définir la violence: psychologique, physique, sexuelle, économique

 Préambule : Les idées reçues sur la violence

a) Etablir une juste distance entre le thérapeute et l’accompagné
Apprendre une posture : mettre en confiance –
Synchronicité et lien non verbal avec l’accompagné
Observer sans évaluer
Langage verbal et non verbal – du mutisme à la logorrhée
Les signes d’anxiété
Le déni et la négation

b) Reformulation et recadrage
Comprendre la honte, la culpabilité, la peur
La question de la double peine
Analyse des émotions – savoir les nommer, les comprendre et les évaluer

c) Syndrome du sauveur et triangle dramatique
Faille abandonnique et peur du rejet
Parents toxiques
Secrets de famille et reproduction de schémas
L’accompagné – protecteur de son bourreau

Module 2/ Qui est la victime ?

a) Violence objective, violence subjective, quelle(s) nuance(s) ?
Lien avec la justice

b) Importance de la chronologie
Permettre une réflexion sur les faits et non sur les sentiments

c) Les troubles les plus fréquents :

  • la dissociation
  • la perte de mémoire
  • la paranoïa
  • la « procrastination »
  • l’isolement
  • la claustrophobie / l’agoraphobie
  • la perte de curiosité / d’intérêt / de concentration / d’attention
  • troubles du sommeil / troubles alimentaires / conséquences physiologiques et somatiques
  • L’ESPT et ses conséquences

Module 3/ Sortir de l’état de victime – la reconstruction

a) Connaître et comprendre les étapes de la reconstruction 

  • Conséquences neurologiques du traumatisme – mémoire traumatique
  • le processus de deuil
  • la « mauvaise madeleine »

b) Autoriser à redevenir sujet – parler de soi
Déterminer et ancrer une nouvelle posture :
– femme – mère – maman
– adulte – parent – enfant

Mettre fin aux croyances négatives
Déterminer besoins et envies, capacités et compétences, freins et blocages
Apprendre à formuler ses besoins et ses attentes

c) Définir un nouveau mode de fonctionnement
Différents ancrages possibles : visuels, auditifs, olfactifs, gustatifs, kinesthésiques
Apprendre le temps nécessaire – apprendre le temps pour soi
Les erreurs nécessaires
La communication bienveillante : rendre positif le passé

Module 4/ Questions les plus fréquentes :

  • comment faire comprendre aux tiers ?
  • comment en parler ?
  • que dire aux enfants ?
  • comment protéger les enfants ?
  • que dire en justice ?
  • C’est ma faute
  • Comment je vais faire pour m’en sortir ?
  • Je ne ferai plus jamais confiance à personne : apprendre à se faire confiance à SOI = pas de confiance possible en les autres si pas de confiance en soi

Ce module comporte des mises en situation, jeux de rôle, résolution de questions et choix de posture

INFORMATIONS (dates, lieu, tarif)  ET INSCRIPTIONS : annelaurebuffet@gmail.com

RENCONTRES ET CONFÉRENCES – SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2016

10294478_10152419810359932_2191841927051574617_n

Septembre : 

Samedi 10 septembre – Groupe de discussion : Les mères toxiques – 15h-18h – Boulogne Billancourt
27 – 29 septembre : Cycle de conférences à la Réunion 

Le Tampon : mardi 27 septembre, campus sud de l’université amphi Olympe de Gouges : La violence psychologique : un processus de destruction intime et indicible

Saint-Paul : mercredi 28 septembre, village Corail de saint-gilles : Les enfants victimes de violence psychologique : quelle prévention, quel avenir ?

Saint-Denis : jeudi 29 septembre, campus nord de l’université amphi Lacaussade : Victimes de violence psychologique : rompre le lien et se reconstruire


Horaires : 18 h 15 min – 20 h 00 min
Contact : Les amis de la Réunion

Octobre : 

Samedi 15 octobre : groupe de discussion : Comprendre la violence psychologique
15h – 18h – Boulogne Billancourt
Informations et inscription : associationcvp@gmail.com

Novembre : 

Mercredi 2 Novembre : Rencontre Petit-déjeuner : La justice
9h – 12h – Boulogne Billancourt
Informations et inscription : associationcvp@gmail.com

Samedi 19 novembre : groupe de discussion : Les parents toxiques
15h – 18h – Boulogne Billancourt
Informations et inscription : associationcvp@gmail.com

Vendredi 25 Novembre, Conférence à Issy Les Moulineaux, à 20H : l’emprise, y résister, et s’en libérer.
Conférence à l’occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, la mairie de Issy les Moulineaux organise une journée : Bien dans sa tête, bien dans son corps.
Espace Andrée Chedid, 60, rue Général Leclerc  92130 Issy-Les-Moulineaux   Métro: Mairie d’Issy, ligne 12

Décembre : 

Samedi 10 décembre : groupe de discussion : Les adultes infantilisés
15h – 18h – Boulogne Billancourt
Informations et inscription : associationcvp@gmail.com